266126586146761 1089028052512115 1052742702658290
top of page

Aliénor d’Aquitaine : une rebelle au moyen âge ?

Salut les gens ! Moi, Anna, je suis vraiment passionnée par l’histoire, surtout le Moyen Âge, donc j’ai décidé d’écrire une petite biographie d’Aliénor d’Aquitaine, l’une des femmes les plus puissantes du Moyen Âge.


Duchesse d’Aquitaine par son propre nom, petite-fille de Guillaume IX (Le Troubadour) et grande mécène du Troubadourisme. Deux fois reine : de France et d'Angleterre, mère de deux rois (Richard Coeur de Lyon et Jean sans-terre), Aliénor d’Aquitaine a été vraiment la femme la plus puissante de son époque.


Fille aînée de Guillaume X d’Aquitaine, on ne sait pas la date exacte de naissance d’Aliénor d’Aquitaine, on dit 1122 car elle est morte en 1204 à l’âge de 82 ans. Nommée après sa mère Aénor, le L d’Aliénor veut dire l’autre Aénor. Héritière du riche duché d’Aquitaine dès son enfance, Aliénor fut baignée de toutes les connaissances que les jeunes chevaliers-héritiers médiévaux recevaient pour un jour remplacer leurs pères comme seigneurs des terres, ainsi que l’éducation des jeunes filles médiévales : elle a appris le latin, les mathématiques, la musique, la littérature, l'équitation et la chasse. En raison de cela, la jeune Aliénor a grandi indépendante et avec un caractère qui a toujours été considéré comme fort.


Après la mort de son père, Aliénor, âgée de 13 ans et protégée du roi de France, s’est mariée avec le jeune prince Louis, héritier de la couronne française. Belle, sage et vivante, la duchesse a volé le cœur du prince chaste, même si leur mariage a été forgé par des alliances économiques puisque Aliénor était la fille la plus riche de son époque et le duché d’Aquitaine était stratégique au pouvoir français. Ce que le jeune couple n’attendait pas juste deux semaines après leur mariage, c'était la mort du roi français, mettant les responsabilités du royaume et du gouvernement français sous les dos des deux adolescents.


À Paris, la jeune reine de France ne plaisait à personne dans la cour. La duchesse aimait le troubadourisme et la littérature, à la cour de Poitiers, elle était entourée par les couleurs vivantes du sud, des poètes troubadours et leurs chansons d’amour courtois. Ce qui n’était pas la réalité parisienne, grise et taciturne, les femmes de la cour détestaient sa nouvelle gouverneur, surtout la mère du jeune roi Louis VII.


Étant duchesse par son nom, Louis a le titre de duc d’Aquitaine mais n’a pas le pouvoir, Aliénor a décidé de prendre la croix avec son mari, en 1147, les deux sont partis pour la deuxième croisade. L'expédition a été un échec, Aliénor fut culpabilisée pour la défaite chrétienne, même si Louis a été un leader faible et inutile, la duchesse a essayé de prendre le rôle de leader du groupe. Désavouée et diffamée, Aliénor est allée à Rome pour demander au pape l’annulation de son mariage (Louis était plus préoccupé avec les questions religieuses et le manque d’un héritier masculin pour la couronne étaient les excuses de la reine). Le pape a refusé le divorce, le couple est retourné à Paris et Aliénor est tombée enceinte pour la deuxième fois (Marie est née en 1145 et Alix en 1150).


Quelques mois après la naissance d’Alix, Louis décide, lui-même, de demander le divorce, le manque du fils héritier et la peur de ne pas avoir un futur roi capétien ont été la fin du mariage, mais officiellement la consanguinité fut la raison principale. Les filles d’Aliénor sont restées avec Louis, et la duchesse de 29 ans a pu retourner à sa maison à Poitiers. Dans la route de retour à Poitiers, la duchesse a été enlevée par un vassal qui voulait son pouvoir en Aquitaine, de cette façon, Aliénor s’est rendu compte qu’une femme de son époque ne pouvait pas rester seule et libre, alors elle a décidé de se remarier et a écrit une lettre pour demander la main de son futur mari. Le choisit : le jeune, viril et brutal Henri, comte d’Anjou (dit Plantagenêt) et héritier de la couronne anglaise, âgé de 18 ans et vassal de Louis VII (le scandale !)


En 1152, huit semaines après son divorce, Aliénor épouse Henri à Poitiers. Deux ans après, en 1154, Henri est devenu roi d'Angleterre et il a commencé ce qui est connu comme l’Empire Plantagenêt, avec les domaines qui commençaient dans les îles britanniques et qui terminaient dans le sud de France, passant par la Normandie et la Bretagne. Avec Henri, Aliénor a eu 8 enfants : trois filles (Mathilde, Aliénor et Jeanne) et cinq fils (Guillaume, Henri, Richard, Geoffroy et Jean, ce dernier est né quand Aliénor avait 44 ans). Leur mariage, dans cet aspect peut être considéré comme un succès, car au moyen âge, même si on chantait l’amour courtois, les mariages des personnes riches et puissantes étaient des affaires économiques : la femme donnaient des enfants à son mari, tandis qu’il la protégeait.



L’empire Plantagenet

Henri avait plusieurs maîtresses et des enfants bâtards. Quand il est tombé amoureux de Rosamund Clifford, Aliénor s’est sentie insultée et a décidé de partir pour vivre en Aquitaine, elle a pris deux de ses fils préférés : Geoffrey et Richard pour y vivre chez elle. Quand Henri (le jeune prince) a décidé de disputer le pouvoir avec son père, Aliénor a soutenu son fils et a influencé Geoffrey et Richard à aider leur frère dans la rébellion. Une fois terminée la dispute, le roi Henri a condamné son épouse pour conspiration et l’a emprisonnée en Angleterre pendant 16 ans (!!!).


En 1189, Henri Plantagenêt, le roi d’Angleterre est mort. Son successeur ? Richard, duc d’Aquitaine (futur cœur de lyon), le fils favoris d’Aliénor est devenu roi. Son premier ordre comme roi a été de libérer sa mère de la prison et à restituer son statut de reine d'Angleterre. Aliénor est devenue la principale figure du pouvoir Plantagenêt en Angleterre car Richard détestait l’île britannique et préférait passer son temps en Aquitaine et en Normandie. La duchesse a gouverné l’empire Plantagenêt pendant la troisième croisade que Richard a pris et a conduit la libération de son fils quand il a été emprisonné par ses ennemis germaniques.


Après la mort de Richard, en 1199, Aliénor a continué son influence dans la couronne anglaise, maintenant avec son fils cadet Jean Sans-Terre : elle a négocié le mariage de l’une de ses petites-filles avec le futur roi de France pour assurer la paix entre la France et l’Angleterre. À cause de ce long voyage pour choisir la future reine de France (l’ancien titre d’Aliénor), la duchesse âgée de 78 ans, a décidé de rester en Aquitaine pour reposer. En 1204, après une rébellion de son petit-fils (Arthur de Bretagne) dans ses domaines d'Aquitaine, Aliénor est morte à l’âge de 82 ans. Son corps repose à l'abbaye de Fontevraud (commune française).



Gisant d’Aliénor à Fontevraud.


Alors, si vous voulez découvrir un peu plus sur la vie d’Aliénor, j’ai une vidéo sur ma chaîne youtube (en portugais) :




Source : DELORME, Philippe. Aliénor d’Aquitaine. Paris. ed.TALLANDIER, 2001.

0 comentário

Posts recentes

Ver tudo

コメント


bottom of page